Trouver le chemin : où est mon chariot ?

En 10 ans, ma manière de faire les courses s’est complètement transformée. Je prône une consommation responsable dans le cadre de l’alimentation. L’idéal pour maintenir notre environnement et notre santé au meilleur de sa forme par notre action de Colibri  (une petite goutte d’eau + une petite goutte d’eau…) est le choix de consommation alimentaire.

Le fait de privilégier le marché, les producteurs locaux, le système de coopérative, d’épicerie solidaire, les épiceries coopératives, les regroupements de producteurs permet non seulement un soutien à l’économie locale et la valorisation des ressources de proximité. Pour ma part, je suis passée à une alimentation biologique.

Parfois certains ont le sentiment que pour manger, il n’est pas utile de réfléchir. J’ai faim un point c’est tout! Attention les amis, il est d’une évidence capitale de s’interroger sur cet aspect. Ce que je mets dans mon corps n’est pas sans conséquence et l’endroit où je l’achète a des impacts sérieux sur l’environnement. Je ne cherche pas à vous culpabiliser en écrivant ces lignes, je souhaite de votre part une prise de conscience en tant que consommateur. Où en êtes-vous ???

pexels-photo-264529.jpeg

Je vais vous livrer des conseils pour préparer la transition si vous êtes un inconditionnel du TOUT SUPERMARCHÉ. Pas de pression il faut toujours y aller doucement pour ancrer une habitude nouvelle et explorer !

pexels-photo-811108.jpeg

Les avantages :

  • Tout se trouve sur place
  • Le coût est moindre sur certains produits (surtout industriels!)
  • L’amplitude horaire est large
  • Le choix est multiple (on fait le tour du monde!)

Les inconvénients:

  • Des produits à foison qui garantissent le gaspillage alimentaire
  • Des fruits et légumes qui ne sont pas toujours de saison
  • Des produits de séduction et qui tentent au détour des rayons
  • Des vraies/fausses promotions
  • Du sucre, du sucre, du sucre et beaucoup de sucre même dans les rayons salés…
  • Des produits industriels qui favorisent les maladies chroniques et qui perturbent le système immunitaire

Vous ne prendrez aucun risque si vous vous cantonnez à acheter les produits non alimentaires en grande surface.

CONSOMMER AUTREMENT, si je débute:

  • je privilégie les produits locaux et de saison, certaines enseignes affichent clairement les partenariats avec des producteurs locaux et des chartes d’engagement du respect des tarifs et des productions
  • J’apprends à lire les étiquettes, c’est à dire tout ce qui est transformé je ne prends pas
  • j’achète ce dont j’ai besoin, je m’organise et crée une liste
  • je prépare des menus à l’avance pour avoir la quantité exacte (il m’arrive doubler parfois les recettes pour congeler et avoir des plats tout prêt d’avance)
  • je fais les courses le ventre plein ainsi pas de tentation

 

N’hésitez pas à partager vos habitudes de consommation et les intérêts que vous y trouvez. Souhaitez vous apporter des modifications à vos modes de consommation alimentaire ? Partagez-les !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s