L’hygiène : notion très subjective

J’ai envie de réagir suite à une information entendue lors d’une émission radiophonique. Il était indiqué qu’il faut être plus sale, que nous pouvons manger les légumes sans les laver, que nous nous lavons trop le corps et les mains, que nous pouvons rouler nos enfants par terre dans le métro pour que les anticorps se forment. Au moment où les images illustraient ces propos dans mon esprit, je vous avoue que je voyais un beau film d’horreur. Je ne suis pas assez prête à ce jour pour tenter l’expérience.

J’ai certes souffert de maniaquerie excessive à une certaine période de ma vie : étudiante je faisais le ménage avec des produits hautement chargés en agents désinfectants et toxiques, je refusais de mettre à disposition des serviettes de toilette pour les invités. Depuis l’arrivée de ma fille, je me suis documentée et je suis passée au naturel avec du vinaigre blanc,de la pierre d’argile, du bicarbonate de soude…

bloom blossom cleaning dandelion
Photo by Pixabay on Pexels.com

En ayant eu ma fille j’ai constaté que mon curseur c’était assoupli contrairement à ce que j’aurai cru. En revanche j’ai du mal à comprendre qu’on ne se lave pas les mains en sortant des toilettes. J’imagine les millions de micro-bactéries liées aux matières fécales ou génitales, je ne trouve pas le tableau glorieux. Vous me direz pourquoi en faire tout un plat ?

Il y a deux ans ma fille nous a accompagné à un mariage, elle était alors âgée de 3 mois. Je me trouvais aux toilettes ma fille en écharpe contre mon torse. Je sors des toilettes et me lave les mains. Une dame sort des toilettes et m’adresse la parole en me parlant de ma fille. Elle lève sa main et s’apprête à caresser son visage. Mon cerveau reptilien a fonctionné au quart de tour, mouvement de recul immédiat un pas en arrière, peut-être même s’agissait-il d’un bond tellement je voulais protéger ma fille. Je ne voulais pas que des mains sorties d’un lieu assez intime se retrouvent sur ma fille. Elle ne m’avait pas demandé la permission de toucher ma fille. Les bébés sont très fragiles lorsqu’ils sont petits, je voulais la protéger. J’ai fait remarqué à la dame qu’elle ne s’était pas lavé les mains et qu’elle pourrait entrer en contact avec ma fille uniquement en passant par cette étape. Je ne pense pas avoir pratiqué la communication non violente à ce moment précis, mon ton devait être un peu sec.

 

L’hygiène s’évalue à des niveaux différents en fonction de l’âge et des situations. Cependant il existe des règles de base que tout un chacun devrait respecter afin de garantir notre santé à tous. Et oui certains oublient de jouer collectif !!! Selon moi, se laver les mains c’est la règle numéro 1.

person washing his hand
Photo by Burst on Pexels.com

Ma fille lorsqu’elle joue et se roule par terre ça ne me dérange pas, je sais que je pourrai aller la laver. En revanche lorsque l’on va dans des toilettes publiques je suis souvent très nerveuse car je ne veux pas qu’elle touche à quoi que ce soit. Il en va de même lorsqu’on se promène je ne souhaite pas qu’elle touche les endroits où les chiens se soulagent. En revanche en nature, en forêt, sur le sable, dans des parcs, je la laisse assez libre.

boy playing with fall leaves outdoors
Photo by Scott Webb on Pexels.com

Il est important certes de préserver la santé de nos enfants et la nôtre, attention toutefois à l’obsession. Le but est qu’ils puissent découvrir la vie, notre rôle est de garantir leur sécurité.

Et vous êtes vous en stress ou vous mettez vous en colère pour protéger vos enfants d’un environnement parfois hostile ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s