Sacro sein !

Le sein est l’objet de toutes les convoitises. Dans notre culture il a été enseigné qu’une femme respectable devait cacher ses tétons et porter un soutien gorge dès l’apparition d’une poitrine même petite. On ne saurait tolérer l’apparition proéminente de cette pointe qu’on n’oserait désigner.

Pexels tubarones photography


Quand on est adolescent, on les cache car cela peut être provocant, peut s’ajouter à cela le facteur manque de confiance en son corps. Pour certaines femmes, la poitrine fait l’objet de jugement permanent, à leur propre égard. On ne les trouve jamais assez gros et on les affuble d’instruments de torture de tout genre pour lez rendre pulpeux les rendre volumineux, se donner de la consistance ou prestance. On peut user de chirurgie pour  se délester ou au contraire se façonner une silhouette que l’on souhaite plus avantageuse.
Nous passons par différentes phases selon notre état d’esprit, notre âge, nos envies, nos rencontres.

Crédit photo Stéphane geoarmonie

Pour ma part, je vais vous partager mon expérience avec mes seins. Oui parlons ouvertement des attributs féminins.
J’ai complexé d’avoir des petits seins à la post adolescence. Ma pensée était la suivante « mes copines ont des petits amis parce qu’elle ont des plus gros seins que moi ». Ah comparaison quand tu nous tiens! Ajoutons une bonne dose de manque de confiance en soi. On secoue l’ensemble et cela fait une excellente recette du je n’aime pas qui je suis !
Oui l’esprit humain est torturé. Vous connaissez le concept du: l’herbe est toujours plus verte ailleurs !
Donc quand on n’aime pas son corps ou que l’on rejette le moindre défaut c’est contre productif n’est ce pas?!
J’achetais des Wonderbra ou les soutiens avec une coque, les fameux push up, pour avoir les vêtements qui tombent bien sur mon torse et pour que ça fasse beau sinon quand c’est plat c’est moche et ça ne fait pas de moi une femme. C’est le genre de pensées que j’entretenais à l’époque. Voici le type de conclusion que je pouvais tirer !

Je pratiquais beaucoup l’athlétisme à une période de ma vie.  J’étais très musclée et on me faisait beaucoup la remarque. Idem le manque de confiance en soi fait focaliser sur les détails qui nous paraissent négatifs et nous n’arrivons pas à apprécier ce que notre corps reflète vraiment. Je recherchais une validation extérieure.

Andrea Piacquadio pexels


Par la suite le grand changement est intervenu au moment de la maternité. Au début le corps se modifie avec la montée de lait. Au delà d’un organe de beauté du corps féminin, il se transforme en organe d’alimentation et aussi s’inscrit comme lien d’intimité et complicité avec son bébé. J’ai adoré ce temps de l’allaitement.
C’est après que les transformations d’état d’esprit ont eu lieu. Le processus s’est enclenché. Acceptation du corps et de toutes ses parties qui évoluent avec le temps et les choix de vie. Mes seins étaient encore plus petits qu’avant et alors. J’ai commencé à les aimer. Plus de soutiens gorge. Instruments de torture à mon sens, corroboré par des lectures sur le sujet. La lymphe est comprimée, (voir à fin de l’article), un autre article résume tout cela aussi sur les bienfaits.  (Voir à la fin de l’article)
Pour la deuxième grossesse j’ai porté des soutiens gorges uniquement au moment de l’allaitement après l’accouchement car souvent il y a des fuites de lait ! J’en ai porté seulement deux mois et demi et j’ai arrêté. Je n’y tenais plus. Mes seins réclamaient leur liberté.

Je fais des exercices de tonification pour que ma poitrine se tienne. Je vous invite à les faire même si vous portez des soutiens. Cela permettra d’activer des muscles endormis.

Et vous où en êtes vous avec votre poitrine? Lui donnez vous l’amour dont elle a besoin ?
#aimersoncorps #amourdesoi #seins #jaimemespetitsseins

https://www.alternativesante.fr/cancer/soutien-gorge-et-cancer-du-sein-retour-sur-une-polemique

https://www.comment-economiser.fr/8-bienfaits-sante-de-ne-plus-porter-de-soutien-gorge.html

Une réflexion sur “Sacro sein !

  1. Hello ! Peut-être que je serais un peu hors sujet. Aujourd’hui je considère plutôt mon corps dans sa globalité. A 10 ans quand ma poitrine à commencé à pousser, contrairement aux autres filles qui avaient hâte d’avoir un corps de femme je détestais ça, en fait aujourd’hui encore je ne cherche pas vraiment à être sexuée. Je suis complètement hétéro, ça n’a rien à voir, je crois que je n’ai jamais eu envie que mon corps attire, j’aime qu’on m’aime, bien sûr, mais je veux qu’on m’aime pour ce que je décide d’être, pas pour ce dont j’ai l’air. D’ailleurs si je choisis toujours des vêtements presque unisexe, je veille tout autant à toujours sembler simple, je sais pas comment dire ça… le contraire de chic. J’ai envie d’être quelqu’un qui semble accessible, peut-être au point que parfois certaines personnes trouveraient mon apparence décrédibilisante.
    Ado, je me preoccupais bien plus de mon apparence, je crois que j’ai longtemps été très méfiante ce qui fais que j’avais peu de copines à l’école et que les garçons ne s’intéressaient pas du tout à moi (ceci-dit je m’intéressais pas à eux non plus, j’etais plutôt attirée par les hommes ☺️), j’étais complexée par mes 10 kg de trop, j’ai eu quelques périodes d’anorexie/boulimie, j’ai perdu 12 kg en quelques mois et j’en ai repris 6 en quelques semaines, ado, tout me semblait très sombre.
    Aujourd’hui, j’ai toujours 5-6 kg de trop, je ne peux pas dire que je ne voudrais pas avoir un corps de rêve mais encore une fois, un corps de rêve attire le regard et ça j’en ai pas du tout envie 🙂
    Les variations de poids m’ont fait apparaître quelques vergetures, dont sur les seins, et ont aussi un peu aidé la pesenteur, tant pis, tant mieux, je me sens bien, le bonheur se décide, qu’importe les apparences et les faits ☺️

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s