Culture française : pique-nique rime t’il avec chips?

J’ai eu la chance d’accompagner ma fille a une sortie scolaire.
Arrive le moment que j’affectionne: le temps où l’on se restaure. Ouvrons la bouche fermons les yeux et engloutissons toutes les joyeusetés aux couleurs bariolées et acidulées avec des additifs en E pour notre plus grand plaisir. Parfois manger peut ressembler a cette image quand vous le faites sans conscience.

Je reprends depuis le début. Je m’installe à table avec les enfants et les adultes. J’aime la nourriture et regarder ce que les gens mangent. Je ne porte pas de jugement car chacun fait avec son niveau de connaissances et conscience. Ce que je veux par cet article c’est que les gens enlèvent le bouton « pilote automatique» lorsqu’ils nourrissent leurs enfants. Protégeons nos enfants. L’alimentation est l’un des canaux qui reste facile pour les polluer de l’intérieur. Ne participons pas à cela. Faisons les choses intelligemment.

J’ai bien compris qu’en France le pique-nique s’associe avec chips et sandwich. Quand j’ai préparé le pique-nique de ma fille j’ai opté aussi pour cette option pour le côté pratique avec la version sans les chips. Jai choisi la qualité des aliments pour le remplir : – avocat, fromage du marché, laitue, jambon blanc oui là j’ai failli . Des fraises et un yaourt de brebis.

Mon regard périphérique sur les mets de ses comparses a decouvert : – du pain de mie blanc très blanc sans contours (on connaît la farine blanche industrielle, le sucre et le raffinage qui s’y ajoute), les chips, les gateaux sucrés bn, napolitain pour ne citer que les meilleurs, les jus de fruits, les «daunat» dont la liste des ingrédients donnent la migraine avec E etc, la baguette blanche.
Mon oeil s’est illuminé lorsqu’il a vu des bananes, de l’eau, de la compote. Quelques bases sont toutefois maîtrisées.

Je me méfie de la notion de plaisir qui a des conséquences desastreuses sur la santé et qui créé des habitudes nocives et nefastes. Associer plaisir du pique-nique avec futilités à ingurgiter…. Oui j’utilise ces termes à mon sens il est important de le souligner pour que ceux qui n’en ont pas conscience ouvre leur reflexion sur le sujet. Comme je l’avais dit dans un precedent article nos enfants ne sont pas des poubelles.